- Accueil - Quoi de neuf - Albums photos - Journaux de voyage - A propos du site - Liens - Commentaires -

- Jour Précédent - Le Saguenay - Jour Suivant -

Jeudi 26/08/99 - Anse de Sable - Baie Trinité

Sans horizon Remplir les bidons La nuit a été bonne malgré la chaleur et les moustiques. Le pliage du camp a lieu en douceur. Il faut arriver à faire rentrer dans les coffres tout le matériel sorti. Le remplissage du bidon étanche avec les duvets donne lieu à une pyramide humaine pour tasser le contenu.
Il fait grand beau ce matin et nous devrons encore nous protéger du soleil. La brume nous cache encore les contours du rivage. Les kayaks sont descendus un à un au bord de l'eau.
L'ambiance sur l'eau est un peu irréelle. Le monde extérieur a completement disparu. Seuls subsistent quelques bateaux suspendus au bord des rochers.
Sous les falaises Vincent Nous partons sur le fjord embrumé en longeant les falaises sous le Cap Escarpé. Un autre phoque se montre ici aussi furtivement. Glissement des bateaux au pied des rochers et gestes répétés des pagaies qui brillent au soleil. De belles dalles plongent d'un jet dans l'eau sombre. C'est tentant pour de l'escalade.
A Sainte Rose Nous arrivons bientôt à Sainte Rose du Nord où nous avons décidé d'attendre un peu la marée descendante. Le débarquement a lieu au pied du quai et nous devons remonter les bateaux une fois de plus pour les mettre à l'abri. Le ferry arrive juste au moment où nos voisines de cette nuit débarquent. Elles en sont quitte pour quelques éclaboussures.
Falaises Une visite au dépanneur est suivie d'un apéritif à l'ombre à coup de bière blanche. Nous mangeons une glace et allons ensuite sur les rochers pour essayer d'augmenter l'ordinaire avec du poisson. En vain à nouveau. Un vison, juste à coté, a l'air de trouver l'endroit à son goût. Nous l'observons plusieurs minutes tandis qu'il plonge entre les rochers. Il faut bientôt repartir si nous voulons atteindre notre camping avant la nuit.
Après le Cap Rouge, une petite plage nous fait de l'oeil. Elle sera notre lieu de pique-nique ainsi que de baignade. Nous sautons à tour de rôle dans l'eau couleur rouille sombre du haut des rochers. Le chocolat immergé avant le repas n'arrive pas à retrouver une consistance vraiment solide et reste à l'état pâteux. Il ne passera pas néanmoins le cap du café, présent grâce à la thermos de Vincent.
On fait le point L'heure de la baignade Il nous reste à peine dix kilomètres pour la fin d'après-midi. Nous passons devant Saint Basile de Tableau puis à nouveau quelques falaises avant de trouver notre plage dans la Baie Trinité. Vincent et moi avons traîné le long des rives pour jouer avec le courant de la marée montante et arrivons alors que le reste de l'équipe est en pleine baignade. Vincent entouré des baigneurs manque de passer à l'eau. Heureusement, il transporte les vivres...
L'arrivée Lorsque nous débarquons, Patrick a déjà visité les emplacements et nous recommande un site en hauteur sur une petit butte dominant le fleuve. Adjugé. Nos kayakeuses d'hier sont encore là ce soir, installées à l'autre bout de la plage. Nous montons les tentes sur les plates-formes puis allons pêcher du haut des rochers pendant que le riz cuit. Je perds une première cuillère à ce jeu là. Patrick en accroche une autre dans les rochers. Nous attendrons la marée basse pour la décrocher. Toujours aussi peu de poissons dans le coin.
Reflets de lune Près du feu Le dîner a lieu au coin du feu. suivi par une tisane et un digestif (Cognac ou Baileys). Le lever de lune à 20h30 est tout aussi spectaculaire qu'hier. Les reflets s'étendent sur tout le fjord. La Baie Trinité est située dans un angle de la rive et une fois encore, aucune lumière ne vient troubler notre soirée si ce n'est un cargo vers 23h. Je décide de bivouaquer tandis que les autres rentrent sous la tente mais je dois piteusement en faire autant peu après en raison des moustiques voraces.

- Jour Précédent - Le Saguenay - Jour Suivant -