...El Journal...
- Patagonia 2001 -

Numéro 20
31 Janvier 2001
Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal


Actualités

Une nuit agitée

Bétail mouillé

Les Chonos

Salle des machines

Dernier soir

Parlez espagnol

Le mot du jour

Météo

Enfin des eaux plus calmes

Une nuit agitée

Bahia Ana Pink, 6h - J'émerge doucement. Le bateau ne remue plus du tout. Nous avons repris notre rythme. Les passagers un peu blafards se remettent de leur nuit. Notre bouteille thermos alimentée soigneusement hier soir en eau chaude permet d'avoir un café avant l'heure du petit déjeuner. Le soutien alimentaire est une chose importante en ces heures fortes en dépenses énergétiques et notre surplus de vivres du Torres del Paine est très apprécié.

Bétail mouillé

Canal Chacabuco, 10h - Nous venons de passer à nouveau un petit goulet entre deux îles. En discutant avec l'officier de quart, nous apprenons que le mauvais temps n'a pas importuné que les passagers et qu'il y a trois bêtes mortes par crise cardiaque dans le camion de chevaux. Ces animaux sont paraît-il sensibles aux chocs émotionnels. Leur présence sur le bateau est un peu surprenante mais par ce moyen, les transporteurs évitent une quarantaine indispensable lors d'un passage en Argentine.

Clair obscur

La situation des animaux est un peu misérable, entassés pendant trois jours dans les camions et les moutons trempés font un peu grise mine ce matin.

Le bétail sur le pont

Notre cabine

Les Chonos

Canal Errázuriz, 13h - La remontée vers le nord a repris après l'île Humos. Nous repassons bientôt le 45e parallèle en longeant les terres basses de l'archipel des Chonos qui s'étend au sud de Chiloé. On commence à retrouver un peu de présence humaine: bateaux de pêche et petites localités comme Puerto Aguirre à l'est. La passerelle est toujours très prisée des passagers même si on sent un peu de lassitude chez certains. Dans notre cabine, activités sieste, lessive ou écriture suivant l'humeur. Nous avons établi un nouveau programme pour la suite du voyage avec le solde des jours de Torres del Paine et comptons explorer le parc du volcan Puyehue après Chiloe.

Salle des machines

Canal Moraleda, 16h - Une annonce nous informe d'une visite de la salle des machines. C'est l'occasion d'une plongée dans les profondeurs du navire pour atteindre un niveau situé sous les véhicules, soit près de 15 mètres sous notre cabine. On ne soupçonnait pas l'existence d'espaces si profondément enfouis. Une volée d'escaliers relie ce monde à la surface. C'est aussi une plongée dans le bruit continuel. La petite salle de contrôle insonorisée sert de lieu de conférence improvisé.
Le bateau fait 12000 tonnes et a été construit en Finlande dans les années 70. Les deux moteurs Mack marchant au fuel lourd sont munis d'hélices à pas variable ce qui permet de maintenir leurs régimes constant. L'autonomie en vivres, eau et carburant est d'une dizaine de jours avec environ 150 passagers à bord. Nous remontons à l'air libre un peu abasourdis.

Dernier soir

La Carte

Golfe Corcovado, 21h - Nous retrouvons à nouveau la pleine mer pour quelques heures mais malgré le temps maussade, cela n'a rien à voir avec le Golfo de Peñas. C'est surtout l'occasion de passer un dernier moment dans le noir à la passerelle à regarder les vagues se faire tailler en pièce par l'étrave dans des gerbes d'écume. Au bar, la dernière soirée est l'occasion d'une "fiesta". C'est assez pittoyable malgré les efforts de l'animateur pour mettre de la musique dansante. Pour nous remonter le moral (tout de même pas si bas malgré la météo médiocre) et participer à la soirée, Mila et moi buvons un pisco solo. C'est évidemment plus fort que les quelques pisco-sour que nous avons bus ces jours-ci à l'heure de l'apéro. Demain, arrivée prévue vers midi.


Le mot du jour

caliente, calienta: chaud, chaude

Météo

Golfe Corcovado: 10 à 13°, vent 15 noeuds nord-ouest, nuages et pluie


Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal