...El Journal...
- Patagonia 2001 -

Numéro 16
27 Janvier 2001
Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal


Actualités

L'aileron de requin

Déjeuner en Pehoe

A la recherche du glacier Grey

La soupe n'attend pas

Parlez espagnol

Le mot du jour

Météo

La Carte

L'aileron de requin

Cerro Aleta de Tiburon au soleil Jeux d'ombres sur les pierriers Camp Italiano, 8h - Encore un départ aux aurores pour monter au Camp Britanico sous une petite bruine pas trop gênante. La moraine recouverte de végétation abrite un sentier zigzagant. Le haut du Paine Grande est toujours dans les nuages. Nous poursuivons la montée jusqu'à une clairière marécageuse précédant le camping.
La vue se dégage sur les parois: au dessus de nous: La Forteresse (Fortaleza), plus à gauche: L'aileron de Requin (Aleta de Tiburon), au fond: Catedrale. Belles faces de granit avec saupoudrage de neige fraîche.
Youx monte en avance au sommet de la moraine. Nous restons à l'attendre à l'abri d'un rocher en regardant défiler les nuages sur les pierriers. Nous croisons pas mal de monde à la descente comme d'habitude. Le temps est moyen avec encore beaucoup de vent. Les cascades du glacier du Paine Grande sont soulevées en nuages qui remontent la paroi. Le sommet est toujours dans les nuages.
Au camp, démontage après le déjeuner et en route pour une courte balade vers le refuge Pehoe.

Déjeuner en Pehoe

Les hêtres de Magellan et le lac Nordenskjöld Lago Pehoe, 14h - Au détour d'une crête, nous apercevons ce lac au bleu clair assez artificiel. On fait des comparaisons avec des nettoyants domestiques. Nous avons pris du recul par rapport au Cuernos ce qui leur donne de l'ampleur. Le vent créait tout à l'heure de mini-tempêtes sur le lac Skottberg et soulevait des nuages d'embruns.
Peu après, c'est le refuge et son camping. Il est difficile de trouver un endroit abrité. On se décide enfin à planter les tentes. Il est encore assez tôt pour une virée vers le glacier Grey. Je passe au refuge avec Mila pour essayer de connaître l'horaire du bateau de demain mais il n'y a pas de téléphone. Le gardien nous dit qu'il va essayer par radio un peu plus tard.
On part sur la trace qui remonte le Ravin des vents vers le nord-ouest. Mila fait un aller-retour au refuge pour reprendre son appareil oublié sur une marche. Pendant ce temps les bressauds ont pris de l'avance et nous les retrouvons une heure après au détour d'un sentier après des crêtes successives.


Le glacier et le lac Grey

A la recherche du glacier Grey

Glaçons sur le lac La vue sur le lac et le glacier Grey s'est enfin dégagée. Des mini-icebergs avec des nuances turquoise partent à la dérive et vont s'accumuler à l'autre bout du lac. Le vent souffle en très fortes rafales. En arrière du glacier, on devine les étendues de glace immenses qui annoncent le Campo Hielo Sur. Le refuge Grey est presque visible au bord du lac. Sur le chemin du retour, nous croisons des caravanes de chevaux qui assurent au trot le ravitaillement des refuges. Ca doit être bien pratique d'avoir ses bagages emmenées comme ça. Le cuistot devant la tente

La soupe n'attend pas

Refuge Pehoe, 19h - A peine rentrés de notre balade, un passage au refuge nous apprend l'heure d'embarquement du bateau: 20h demain. C'est ce qui était prévu depuis le début et ça ne change donc pas grand chose à nos plans: retour vers Puerto Natales en début d'après-midi.
Pour le dîner, Youx se lance dans la préparation d'une soupe. Je m'éclipse quelques minutes avant le repas pour profiter de la belle lumière du soir sur les Cuernos depuis le débarcadère de la vedette. Le menu du soir comprend ensuite un riz cantonnais.


Le mot du jour

el hielo: la glace

Météo

: 12 à 15°, vent et soleil

Les Cuernos del Paine vus du refuge Pehoe


Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal