...El Journal...
- Patagonia 2001 -

Numéro 15
26 Janvier 2001
Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal


Actualités

Les Torres de près

Sous les Cuernos

Bain brésilien

Camping face au Paine Grande

Parlez espagnol

Le mot du jour

Météo

En attendant le vent...
Les 3 Torres del Paine

Les Torres de près

Condor en vol Rio Ascensio, 6h10 - Nous quittons le refuge après un petit déjeuner très convivial sur les tables de pique-nique. Au dessus de nos têtes, dix condors en vol plané au dessus des arêtes. Comme dit Youx pour parodier Fabienne Thibeault: "Condors les uns contre les autres". Le sentier remonte le cours du torrent en restant en sous-bois dans des pentes raides puis se redresse après avoir contourné une moraine pour aborder de front la montée finale de 300 mètres vers le lac.
Au sommet, c'est enfin le coup d'oeil attendu sur les Torres. Nous sommes seuls face au cirque de murailles.
Mila après la descente Installés sur une dalle au soleil, nous prenons le temps d'examiner à la jumelle les dalles lisses. Les nuages font défiler des ombres sur les parois. Quelques condors viennent encore tourner lentement. Le vent étant assez régulier, je prends quelques minutes pour faire décoller un cerf-volant à la surprise de mes compagnons.
Nous quittons les lieux alors que les premiers touristes commencent à arriver et s'exclament face au spectacle. La descente sur la moraine est prudente et rien ne presse pour revenir au refuge. Nous préparons les sacs au soleil tout en déjeunant. Les nuages commencent à arriver et cachent partiellement les sommets.

Sous les Cuernos

La Carte Lecture de carte imprécise Refuge Chileno, 12h30 - Départ pour rejoindre la vallée du Rio del Francés. Nous croisons de nombreux randonneurs qui montent voir les Torres. Le sentier coupe à flanc vers le sud-ouest pour rejoindre les abords du lac Nordenskjöld. Les cartes que nous avons sont assez imprécises et le balisage pratiquement inexistant n'aide pas beaucoup à trouver la bonne trace sur ce parcours de liaison. Sur le sentier principal, cela va mieux. Le traffic est plus important et l'on croise des personnages aux styles variés et aux chargements parfois hallucinants. Nous commençons à adopter un rythme régulier et efficace après 10 jours de randonnée.
Les schistes et les glaciers du Cerro Almirante Norte laissent la place aux granites bicolores des Cuernos. Les nuages sortis du Campo Hielo Sur tout proche se désagrègent dès qu'ils sortent du massif du Paine. Au loin devant, nous distinguons le petit col dans l'arête qui donne accès au prochain refuge.

Bain brésilien

Cascade sous les Cuernos Bonsaï patagonien Refugio de los Cuernos, 16h30 - Nous faisons une pause pomme-chocolat sur les tables à l'extérieur du refuge. Un peu en arrière, une équipe de brésiliens progresse lentement et bruyamment. Elle profitera plus tard d'une plage au bord du lac Nordenskjöld pour s'offrir un bain glacé. Au même endroit, on trouve de superbes galets polis de toutes les formes. Je m'y arrête un bon quart d'heure, laissant les autres continuer.
Notre virée du jour est comptée pour 5h de marche et nous ne sommes pas loin du compte. Les lumières sont maintenant très belles sur les falaises des Cuernos au dessus de nos têtes. Les nuages défilent sur les bandes de granit formant des ombres mouvantes sur les parois.

Camping face au Paine Grande

Les Cuernos (env. 2600m) Face est du Paine Grande (3050m)

Camp Italien, 18h00 - L'emplacement de camp sous les arbres n'a pas été trop difficile à trouver. La plupart des randonneurs couchent apparemment plutôt aux refuges que dans les terrains libres. Juste à la lisière des arbres, le rio del Francès que franchit un superbe pont suspendu de construction récente. La traversée permet de profiter du paysage. La vue sur le versant Est du Paine Grande est splendide. Des étages multiples de séracs s'empilent jusqu'au sommet de la paroi où on trouve des corniches de neige à peine émergées des nuages. Par moment quelques gouttes de pluie mais le micro-climat qui fait disparaître les nuages à l'extérieur du massif continue. La soirée se termine sur un duo soupe-polenta désormais classique mais revigorant.


Le mot du jour

el cuerno: la corne

Météo

Torres del Paine: 12 à 15°, vent et soleil


Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal