...El Journal...
- Patagonia 2001 -

Numéro 2
13 Janvier 2001
Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal


Actualités

Une grande ville...

Taxi avec tendeur

Parrilla dans la Calle Levalle

Un café chez Tortoni

El Palacio de la Papa Frita

Parlez espagnol

Le mot du jour

Météo

Survol de la ville

Une grande ville...

En vol, 7h - Le passage de l'équateur a été marqué par des turbulences pénibles. Difficile de fermer l'oeil dans ces conditions. Nous profitons un peu de la vue sur Buenos-Aires juste avant d'atterrir. Il fait chaud (25 degrés).

Taxi avec tendeur

Youx se repose Buenos-Aires, aéroport Ezeiza, 10h30 - Après la récupération des bagages et les retrouvailles avec Youx (qui voyageait sur un autre vol), nous nous entassons pêle-mêle dans un taxi avec nos gros sacs à dos. Le coffre ferme à l'aide d'un tendeur.
En route pour l'Hôtel Uruguay. Découverte des banlieues sans fin de la capitale, des panneaux publicitaires géants... Le taxi nous amène au centre devant notre hôtel. Une petite douche sera appréciée. Pour certains, c'est même un début de sieste... Le ventilateur au plafond doit servir dans les cas de chaleur extrême.


Entrée de la Casa Rosada

Parrilla dans la Calle Levalle

Sur la Plazza de Mayo Perspective de rues Buenos-Aires, 12h - Nous partons à trois explorer les environs, laissant Maryline se reposer. Tout d'abord un petit tour à la Plazza de Mayo. La Casa Rosada est le siège du gouvernement. La place a très souvent servi de lieu de manifestation.
Chaleur assez forte et lumière violente réfléchie par les façades d'immeubles. Attention aux coups de soleil. Quelques marchands de graines pour les oiseaux et des touristes prenant des photos. Les perspectives laissent voir l'obélisque de l'Avenue de Juillet. Nous avançons vers les rues commerçantes. Alignements d'enseignes et fils entremêlés se fondent dans le décor.
Dans la Calle Lavalle animée, des restaurants et des cyber-cafés. Nous nous offrons une parrilla pour goûter le boeuf argentin. Le café-dessert est remis à plus tard.

Un café chez Tortoni

Chez Tortoni Buenos-Aires, 14h - Après avoir retrouvé Maryline, explorant la ville en solo, nous allons prendre un café chez Tortoni, haut-lieu de la vie littéraire argentine. Vitrines et tableaux exposés montrent des photos et signatures célèbres. Vitraux au plafond et clientèle plutôt select. Youx s'offre une glace à la canelle. Le café est un expresso à l'italienne, peut-être plus dur à trouver dans la suite du séjour.

El Palacio de la Papa Frita

Youx révise Buenos-Aires, 20h30 - Après une visite du quartier de la Boca, l'ancien port de la ville, et de ses maisons de toutes les couleurs, nous rentrons à pied vers le centre ville. Les rues sont moins fréquentées par les touristes par ici. Nous traversons San Telmo renommé pour ses cabarets de tango et survolons une exposition d'architecture au musée d'art moderne. Pour le dîner, une recommandation de Fabio nous mène au Palacio de la Papa Frita. Hésitation entre le "Bife de Lomo" et le "Bife de Chorizo". On essayera les deux. Youx travaille son espagnol. Retour à l'hôtel par la Place du Congrès.


Le mot du jour

la parrilla: le gril

Météo

Buenos Aires: 25 à 28°, soleil et vent faible


Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal