...El Journal...
- Patagonia 2001 -

Numéro 30
10 Février 2001
Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal


Actualités

Dernières empanadas

Adios Bariloche

Ciao Youx

Attente à trois

Bébés et aveugles

Parlez espagnol

Le mot du jour

Météo

Dernières empanadas

Bariloche, 10h - Après le petit déjeuner, Georges nous dépose au centre ville avec nos bagages. Séance d'adieux rapide puis nous trouvons une agence de taxi qui accepte de garder nos bagages le temps de quelques courses de dernières minutes. Je vais poster mes cartes postales et acheter avec Youx des empanadas à emporter. Nous partons vers l'aéroport vers 11h.

Adios Bariloche

En attendant l'avion La route de l'aéroport quitte la ville vers l'est, traverse des zones désertes qui préfigurent la pampa puis aboutit sur un plateau venteux où est batie l'aérogare. Enregistrement des bagages et attente de l'avion qui a du retard. Youx commence à se demander s'il pourra attraper sa correspondance à Buenos Aires. L'avion arrive enfin. Un dernier regard sur le ciel patagon et nous embarquons vers 12h30.
Maryline et Mila sont à gauche près d'une fenêtre. Juste après le décollage, elles aperçoivent le Tronador et le lac Nahuel Huapi tandis que l'avion amorce son virage à droite. Vol sans histoires au dessus de la pampa brumeuse et atterrissage à l'heure à Buenos Aires. Habitués à des zones peu habitées, la densité des constructions nous surprend. Nous retrouvons un peu de chaleur et le ciel voilé des grandes villes.

Ciao Youx

Youx enregistre Aeroparque, 15h - Nous faisons à nouveau appel à Mila pour négocier le transfert vers l'aéroport Ezeiza à bord d'une voiture et non de deux. Les sacs sont entassés et nous prenons place. Cette fois-ci, pas de tendeurs pour tenir le coffre.
Le chauffeur a décidé de passer par l'avenue du Général Paz qui marque la limite de la banlieue et du centre-ville. Nous avons ainsi un bon aperçu des zones périphériques de la capitale. Constructions en tous sens sans véritable logique ni cohérence.
A Ezeiza, notre avion prévu ce soir n'est pas affiché. Par contre, l'avion de Youx est en plein enregistrement et une file d'attente serpente entre les barrières. Mais grâce à son abonnement Air France, notre compagnon se présente tranquillement en short au comptoir de la classe Business et termine en quelques minutes les formalités. Il disparaît ensuite dans le couloir d'embarquement.

Attente à trois

Nous restons à trois à passer le temps en attendant l'heure du vol, vers 21h30. Après une tournée de glaces, nous parcourons à tour de rôle les boutiques et les quelques librairies. L'observation des autres passagers est également un passe-temps efficace. Vers 19h, malgré notre présence précoce à l'enregistrement, nous ne pouvons pas disposer de places près d'une fenêtre. C'est pas de veine, pour une fois qu'on est en avance pour un vol.
Pour nous consoler et mettre une dernière fois le nez dehors, nous allons faire un tour dans un autre terminal tout proche où nous faisons une courte visite d'un restaurant à la décoration surprenante. Puis nous allons dîner d'une empanadas-salade.

Bébés et aveugles

Vers 21h, nous embarquons. Dans l'avion se sont donnés rendez-vous un groupe de mal voyants et des enfants en bas âge. Comme je me trouve en bord de rangée, les passages répétés des uns et des autres rythment la nuit...


Le mot du jour

hasta luego: au revoir

Météo

Bariloche: 12 à 15°, vent et soleil
Buenos Aires: 15 à 20°, soleil voilé


Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal