...El Journal...
- Patagonia 2001 -

Numéro 26
6 Février 2001
Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal


Actualités

Vamos a los baños

La coulée noire

Bain froid/bain chaud

Retour au refuge

Parlez espagnol

Le mot du jour

Météo

Vamos a los baños

La Carte L'équipe admire le paysage Puyehue, 9h - Ce matin, le temps s'est remis au beau. Il a fait froid pendant la nuit mais nous avons moins souffert sous la tente que les filles dans le refuge glacial. Nous partons après le petit déjeuner en direction du volcan sur le sentier d'hier soir. Un peu plus haut une bifurcation et des piquets plantés nous emmènent à flanc sur une bonne trace vers la zone de Los Banos. La vue sur le paysage est aussi belle qu'hier soir. La neige forme des marbrures très esthétiques dans le paysage. Il faut passer les uns après les autres les vallons qui s'amorcent dans ces pentes et traverser quelques névés.

La coulée noire

Maryline devant le volcan

Youx et le volcan

Au détour d'une épaule apparait au loin la coulée noire vue hier soir. Elle semble prendre naissance près d'une zone de fumerolles mais par manque de repères, nous sommes incapables de replacer ce que nous voyons à une échelle connue. Nous poursuivons pour passer un petit col au nord-ouest du volcan qui débouche peu après sur une vaste plaine. A notre droite, quelques fumerolles et des zones colorées par le soufre. Le soleil donne à plein et nous commençons à tartiner la crème solaire. Je sors le cerf-volant un peu plus loin pour profiter du petit vent qui se lève mais sa force est trop variable pour pouvoir le garder en l'air en permanence. A perte de vue maintenant, le désert volcanique nous entoure.

Laves et névés

Bain froid/bain chaud

Le site des Baños Nuevos Coulées vertes La plaine rejoint bientôt un terrain plus vallonné où coulent des ruisseaux. La présence d'eau dans ce milieu aride déclenche des poussées de végétation qui tapissent le fond des rigoles. Ces coulées vertes contrastent avec la palette des teintes minérales.
Un peu plus loin, lors de la traversée d'un de ces ruisseaux, Maryline rate son coup et se retrouve assise dans l'eau. Heureusement, l'appareil photo n'a pas subi ce bain froid et le soleil se charge de faire sécher les vêtements. Ce n'est d'ailleurs qu'une répétition puisque nous arrivons peu après aux Baños Nuevos, où quelques fontaines thermales permettent de prendre un bain chaud.
Maryline au bain Youx au bain Il ne faut d'ailleurs que peu de temps pour qu'une partie de l'équipe se retrouve successivement barbotant dans l'eau d'une sorte de vasque un peu abritée du soleil par des grandes feuilles de nalca. Le sol du fond du bassin est brulant mais la température de l'eau est agréable et le soleil nous sèche vite à la sortie. Après nous, des randonneurs défilent dans la baignoire dont l'eau se renouvelle doucement. Peu après, un couple d'allemands agités essaie une autre source beaucoup plus chaude où ils se brulent. Nous pique-niquons tandis que Dirk monte sa tente. Il a décidé de rester là ce soir. Nous explorons un peu les alentours avant de plier bagage pour rentrer. Un groupe de cavaliers très couleur locale passe sur le sentier en direction du nord. Ils font boire leurs montures avec force éclaboussures.

La colline orange

Retour au refuge

Le volcan Nous repartons un peu à regret de cet endroit en essayant de ne pas tomber dans les ruisseaux cette fois-ci. Nous retrouvons les endroits déjà vus ce matin, en particulier une belle colline orange. Un peu plus loin, Youx et moi quittons le sentier pour aller à la découverte vers la coulée noire.

Dépots pyramidaux sur les névés

Nous traversons des névés surmontés de curieuses formations sédimentaires en forme de petites pyramides. Par endroit, la couche supérieure du sol, d'apparence solide, recouvre une boue très fluide qui se dérobe lorsque l'on pose le pied. Les roches se déplacent légèrement lors des épisodes de fonte de la neige et forment des sortes de bandes régulieres sur le sol. On perd complètement la notion d'échelle dans ce paysage et les filles que nous avons laissées tout à l'heure sont maintenant deux minuscules points. Nous les rejoignons après une divagation à deux entre les collines. Une petite pause à l'abri du vent et nous continuons.

Pause en face du Tronador

On retrouve la trace de montée au cratère après une petite heure. Il ne reste plus qu'à rejoindre le refuge en contrebas. Celui-ci a été complètement nettoyé pendant notre absence. Nous pouvons maintenant prendre nos aises car la plupart des randonneurs sont partis. Nous sommes un peu assommés par le soleil d'aujourd'hui. Après le dîner, la lune apparait près du sommet mais nous ne tardons pas à aller dormir. Demain, retour à Anticura et passage en Argentine.


Le mot du jour

el baño: le bain

Météo

Puyehue: 15 à 19°, soleil, quelques nuages


Hier - Demain

- La Patagonie - Cartes - Programme - Liens - Journal