- Précédent - Suivant -
- le Journal - la Carte - le Bateau - l'Equipage -

Jeudi 15 avril 1999: Kalymnos - Patmos

La carte du jour Barque de pêcheur 8h00: Steph: "réveil en douceur. Nous quittons notre poste au fond de Vathi par les voies naturelles sans coup de pouce de la risée Yanmar, ni du moteur, ni du guindeau.
Pétole s'éclate sévère. Après des levers égrainés tout au long de la période, seul reste comateux Gael. Certaines bouches se révèlent pateuses (aux dires de leurs propriétaires respectifs) après la folle soirée d'hier."

Barque de pêcheur 8h30: un pêcheur de poulpe prospecte le long de la falaise. Penché à l'avant du bateau pour viser les profondeurs grâce à un tube, il commande son moteur avec une ficelle.
9h15: l'étouffoir du moteur est H.S. La poignée a été désolidarisée du cable. Minh et Papy se mettent à l'oeuvre.
Matin calme 10h15: vent nord-est force 2. Tirons des bords vers le nord en longeant les côtes de Kalymnos. Destination: Leros ou Patmos.
10h45: lente progression vers le nord à coups de petits bords de près. La réparation de l'étouffoir suit son cours. Vitesse: 2-3 noeuds.
12h10: Nono: "le concerto pour scie à métaux et quelques écrous s'achève sur une note victorieuse: la panne a été camouflée mais brutos s'abstenir quand viendra le moment d'étouffer.
Minh Valérie Bach prend le relais de Mozart pour le plus grand bien de nos oreilles ignares. Grand essaie de nous initier aux secrets passionnants de la vie d'un orchestre symphonique.
Marie Lecture, sieste et démelage de cerf-volant. Cette croisière est de plus en plus sportive. On a le temps de bien admirer les pentes de la belle Kalymnos.
Je verifie quelques observations botaniques. Des bouquets d'euphorbes en fleur, sans doute euphorbes à tiges piquantes et aussi à tiges de génévriers; nombreuses touffes de sauge à feuille trilobées en fleurs, buissons de thym (ça sent bon tout ça) et bouillon blanc de Sicile qui apportent une note de jaune.
En montant au monastère, j'ai cueilli une fleur de Salsifis hybride. On retrouve aussi le muscari à houppe déjà bien connu (de Marie et moi). Pas le temps d'identifier toutes les composées jaunes et blanches pourtant très jolies dans le paysage. Grand nous fait aussi découvrir quelques oiseaux: nombreuses corneilles mantelées (noir et gris clair), quelques faucons crécerelles, mouettes, pétrels, un cormoran, cris de petit duc à la nuit tombée.
Le soir, le hululement mélancolique d'un petit duc a accompagné notre observation du ciel. Malgré les descentes successives de rouge/blanc/rouge, on arrive encore à apercevoir Mars la rouge, la couronne boréale et bien d'autres encore (Vénus)."

Météo: Pas d'avis de coup de vent. Variable sud 3 à 4 localement tournant sud-est 5. Prévision pour 12h: vent de sud
13h00: Nono: "grandes manoeuvres à la cuisine. Le tandem Gael-Stéphane fait des merveilles. Les odeurs sont déjà alléchantes... Le résultat est à la hauteur de nos espérances: Une délicieuse salade à base d'artichauds, tranches d'aubergines préfrites, tomates, oeufs durs (euh mollets), câpres, olives, ail + divers secrets culinaires que Gael ne révelera que sous la torture. La salade est suivie d'un magic "Chili con thon" qui je l'espère, recevra son brevet "Made in Greece 1999".
Ingredients: Haricots rouges, tomates (pulpes), oignon, ail, origan, thon."

Elle est bonne Baignade de midi 14h10:"après ces agapes et quelques baignades pour les plus courageux (+ une tentative du Grand pour nous propulser au cerf-volant (ce matin, c'était la navigation au seau: la panne de moteur stimule la créativité de l'équipage), Minh ordonne la remise en route de la bourrique (sous peine de passer une troisième nuit à Kalymnos). L'ambiance jazzy va s'en trouver très affectée, mais les tavernes futures nous attendent: seront-nous à nouveau les premiers clients à Leros, Lipsos, Patmos??"
Pantéli 15h00: le passage à terre de l'ilôt de Piganoussa nous permet d'approcher un peu du port de Pantéli au pied d'un impressionant Kastro. L'îlot suivant avec son phare ne figure pas sur les cartes.
16h10: nord de Leros. Passage entre les ilôts entre Leros et Lipsos. L'option d'aller à Patmos est prise.
Une petite simulation nous donne: jeudi soir: Patmos, vendredi: visite de Patmos, vendredi soir: départ pour Symi ou Chalki, samedi soir: nuit à Symi ou Chalki, dimanche midi: Rhodes.

Arrivé à Patmos Skala 17h00: navigation au pilote automatique avec un cap au sud de Patmos pour éviter un danger isolé.
18h50: Nono: "Arrivée à Patmos, au port de Skala, qui nous semble beaucoup moins turbulent et atteint par la civilisation que Pothia, cependant que flotte dans le carré un délicieux fumet de sauce tomate: le gratin d'aubergines est en bonne voie."
A Skala Patmos et son monastère Steph: "A quai. Rien à voir avec le quai des soupirs, c'est plutôt celui des 2 temps pétaradants"
Durant la manoeuvre d'accostage, le propriétaire du bateau voisin australien a été sans doute vexé qu'on refuse de lui envoyer notre amarre. Il faut dire que notre aventure de Pothia nous a rendu méfiants pour ce qui concerne l'aide des passants.
A table Un peu plus tard, un local vient nous montrer un poulpe planqué sur le fond à 10m du bateau.
Patmos 19h30: apéro sur le pont puis nous passons à l'attaque du gratin d'aubergines.
Après le repas, un petit tour dans le port pour nous dégourdir les jambes et repérer les magasins de souvenirs.

- Précédent - Suivant -
- le Journal - la Carte - le Bateau - l'Equipage -