- Précédent - Suivant -
- le Journal - la Carte - les Meilleurs coins - Les Oiseaux - Le Matériel

Samedi 17 juillet 1999: Nólsoy - Miðvágur

En quittant le port de Nólsoy Le phare de Torshavn Le temps est bouché ce matin. Nous avons bien fait de marcher hier. Pour gagner du temps, nous avons décidé de prendre un café à la Kaffistovan du village avant de prendre le ferry à 9h15. La propriétaire est un peu surprise d'avoir des clients à cette heure mais finalement tous se passe très bien. Elle nous fait même traduire une dédicace en français de son livre d'or. Nous sommes un peu confus de nous enfuir pour attraper le bateau qui ne fait qu'un arrêt bref, juste le temps de monter à bord.

Durant la traversée vers Tórshavn, je crois voir un couple d'hirondelles sur l'eau mais les jumelles ont été rangées dans le sac à dos. Tant pis pour l'identification. Il s'avérera que ces "hirondelles" sont des océanites tempêtes (Hydrobates pelagicus ), oiseaux pour lesquels l'île de Nólsoy est réputée. De plus, nous apprendrons un peu plus tard ce même jour que ces oiseaux ne sortent que la nuit et que si nous avions eu le courage d'une sortie nocturne hier soir, nous n'eussions pas manqués d'en apercevoir un grand nombre. Ces informations sont glanées lors d'une discussion avec un ornithologue français rencontré par hasard dans une librairie de la ville. Après cette mise au point nous avouons notre ignorance mais on ne nous y reprendra pas deux fois.

Ecriture des cartes postales La recherche d'un restaurant honnête pour déjeuner occupe nos esprits en fin de matinée. Nous échouons dans une cafétéria de centre commercial et après quelques courses chez Miklagardur, nous reprenons nos esprits devant quelques frites à l'aspect rassurant. Les plannings de bus sont consultés pour une possible excursion en bord de mer entre Gamlarætt et Kirkjubø. Mais comme nous n'avons pas trouvé le bus 101, la question a été vite réglée. L'activité de remplacement fut une nouvelle séance de café-cartes postales dans le même café que la veille. Au moment de régler, un problème de communication manifeste met en prise Youx avec la patronne qui veut 2 fois 18 couronnes et non pas juste 1 fois. Une dernière visite à l'Office du Tourisme puis nous prenons le bus pour Vestmanna sous une météo qui ne s'arrange pas. Quelques kilomètres plus loin, il nous dépose face au ferry qui rejoint Vágar. Youx, vexé par l'échec de ce matin, brave les intempéries sur le pont du bateau pour observer tout ce qui passe. Il repère ainsi des marsouins et sans doute un mergule nain ( Alle alle).

L'auberge de jeunesse de Miðvágur Nous enchaînons sur un nouveau bus qui nous fait passer le col avant Sandavágur. Nous partons alors à la recherche du camping mais vu la météo, changeons de cible et cherchons maintenant l'auberge de jeunesse. Elle est au bout du village à deux kilomètres du coté de Miðvágur et ne paie pas de mine avec un look "Algeco" rose du plus bel effet. A l'accueil, une famille danoise qui ignore où sont les propriétaires mais qui s'est installée quand même. Un mot indique un retour vers 19h. Nous avons le temps de faire un tour et partons léger vers Miðvágur avec en projet une boucle sympathique en bord de falaises.

Après quelques observations intéressantes dans le port, nous quittons le village et mettons le cap sur les hauteurs. La pluie redouble et le vent n'arrange rien. Nous rejoignons la ligne de crête au milieu des rafales humides et violentes. Une heure après le départ, nous sommes déjà trempés mais continuons néanmoins en direction de la cascade Bøsdalafossur en coupant à flanc plutôt que de suivre tous les sommets. La cascade vaut quand même le coup d'oeil. Le lac Leitisvatn (ou Sørvágsvatn) se vide dans la mer par une chute d'une cinquantaine de mètres qui éclabousse d'écume tous les rochers du bord de mer. Nous admirons cela sous une pluie continuelle en croquant un morceau de chocolat puis rentrons vers notre gîte en une heure en observant en passant les piqués des labbes sur les intrus que nous sommes. Les propriétaires sont maintenant rentrés et nous désignent une chambre pour cette nuit.

Séance de douche-séchage puis dîner riz-tomates-maquereau sont les activités de la soirée après quoi une discussion s'engage avec les danois. Avant de nous coucher, nous parcourons le livre de bord des lieux.

- Précédent - Suivant -
- le Journal - la Carte - les Meilleurs coins - Les Oiseaux - Le Matériel